F.C Amollois : site officiel du club de foot de AMOU - footeo

Ligue 1 : Saint-Etienne co-leader, Nice enclenche la première

20 août 2017 - 08:39

 

 

Saint-Etienne a enchaîné un troisième succès en autant de rencontres face à Amiens (3-0) et rejoint l'AS Monaco en tête de la Ligue 1. Vainqueur de Guingamp (2-0), avec Wesley Sneijder, Nice lance enfin sa saison.



Jonathan Bamba et les Verts planent sur la Ligue 1Jonathan Bamba et les Verts planent sur la Ligue 1©Maxppp

Après deux courts succès en ouverture, face à Nice puis sur la pelouse de Caen, Saint-Etienne voulait réussir la passe de trois (une première depuis la saison 1973/74) face au promu amiénois, toujours en quête d’un premier point en Ligue 1. A Geoffroy-Guichard, il ne fallait que dix minutes à Loïs Diony pour provoquer un penalty et permettre à Jonathan Bamba d’inscrire son deuxième but de la saison (1-0). Cette ouverture du score avait le don de réveiller les Amiénois, qui enchaînaient deux occasions, coup sur coup. Konaté se présentait seul face à Ruffier, mais Pierre-Gabriel revenait dégager in extremis avant que l’Amiénois n’arme sa frappe (31e). Derrière, Ndombele envoyait un petit bijou de l’intérieur du droit, qui venait rebondir sur la transversale de Ruffier (33e). Le promu se faisait punir cinq minutes plus tard, sur un nouveau penalty. Diony effaçait le portier amiénois, qui laissait traîner son bras et le déséquilibrait. Bryan Dabo ne se faisait pas prier pour transformer la sentence (2-0,40e). Au retour des vestiaires, Ndombele touchait une nouvelle fois du bois, sur une reprise de l’extérieur du droit dans la surface et Amiens montrait un joli visage, sans parvenir à faire trembler les filets stéphanois. Et comme souvent, le promu finissait par se faire de nouveau punir. Profitant d’un ballon relâché par Régis Gurtner, sorti dans les pieds de Diony, Bryan Dabo y allait de son doublé d’un plat du pied droit dans le but vide(3-0, 67e). Les Verts enregistraient un troisième succès consécutif qui leur permettait de rejoindre l’AS Monaco en tête de la Ligue 1.

Battu lors des deux premières journées, à Saint-Etienne, puis à domicile face au surprenant promu troyen, l’OGC Nice de Lucien Favre pouvait compter sur Wesley Sneijder, titulaire, et Mario Balotelli, sur le banc, pour tenter de lancer sa saison face à Guingamp. Après un premier quart d’heure prudent, Nice prenait peu à peu l’ascendant en se montrant dangereux sur du jeu direct. Wesley Sneijder faisait étale de sa technique face à des Guingampais joueurs, mai trop peu réalistes devant. Alors qu’on se dirigeait vers la pause, Alassane Pléa venait délivrer l’Allianz Riviera, à la conclusion d’un beau mouvement initié par Lees-Melou et relayé par Walter et Seri (1-0, 45e). Les Aiglons repartaient sur les mêmes bases en seconde période et Walter donnait deux buts d’avance aux rouge et noir. Suite à un bon travail de Pléa, qui venait buter sur Johnsson, Lees-Melou suivait et servait Walter d’une tête subtile, qui venait conclure de près (2-0, 48e). Entré en lieu et place d’Alassane Pléa à l’heure de jeu, Mario Balotelli en profitait pour se mettre en évidence sur coup franc. A vingt-cinq mètres, bien enveloppée, la frappe de l’Italien était détournée sur sa droite par Johnsson (81e). Yoann Cardinale réalisait l’une de ses seules interventions de la soirée à la 84e minute, en détournant une tête de Moustapha Diallo. Les Aiglons préparaient leur barrage de Ligue des champions retour face à Naples de la meilleure des manières, en décrochant leurs premiers points de la saison.

Dijon et Nantes avec le coeur

Avec un seul petit point au compteur après deux journées, le Stade Rennais voulait profiter de la réception de Dijon, mal en point, pour décrocher une première victoire. Alors que les Bourguignons étaient privés de Tavares, Jeannot et Saïd, et alignaient Sammaritano en pointe, les Rennais et Morgan Amalfitano, qui n’allait faire aucun cadeau à son frère Romain, ouvraient le score sur un joli mouvement à trois. Ismaïla Sarr trouvait Firmin Mubele en retrait, qui croisait sa déviation devant Baptiste Reynet (1-0, 14e). Si plus rien n’était marqué lors du premier acte, Mubele profitait de la faiblesse défensive dijonnaise pour inscrire le but du break au retour des vestiaires. Excentré côté gauche, l’attaquant de la République Démocratique du Congo s’appliquait pour doser un centre qui se transformait en tir et lobait Bapitste Reynet (2-0, 46e). Mais les valeureux Dijonnais ne s’avouaient pas vaincus et le Sud-coréen, Kwon Chang-Hoon réduisait la marque de la tête, bien placé dans la surface à la retombée d’un ballon mal repoussé par Diallo (2-1, 51e). Valeureux, les Dijonnais ne lâchaient rien et dans le temps additionnel, le virevoltant Naïm Sliti échappait à la défense, avant de se faire déséquilibrer dans la surface, par Mexer. Le revenant Julio Tavares venait transformer le penalty et offrir un match nul ô combien important aux Bourguignons (2-2) dans la lutte pour le maintien !

Après deux défaites de rang, les Canaris de Claudio Ranieri comptaient profiter d’un déplacement chez un promu pour enfin lancer leur saison. Mais Troyes faisait figure d’épouvantail, invaincu après les deux premières journées et auteur d’une victoire probante sur la pelouse de Nice le week-end dernier. Privés de Valentin Rongier, Diego Carlos, Yacine Bammou et Alexander Kacaniklic, blessés, mais également de Nicolas Pallois et Enock Kwateng, suspendus, les Nantais se présentaient avec une défense remaniée. Et les choses débutaient mal pour les Canaris, puisqu’après 30 minutes équilibrées, Chidozie Awaziem était expulsé pour un tacle en retard sur Samuel Grandsir (0-0, 34e). Derrière, Ciprian Tatarusanu sortait une première parade face à Grandsir, pour éviter l’ouverture du score troyenne. En infériorité numérique, les hommes de Claudio Ranieri trouvaient les ressources pour inquiéter leurs adversaires.Jules Iloki (49e), Abdoulaye Traoré (58e) et Andrei Girotto (63e) se montraient dangereux mais butaient l’un après l’autre sur un Mamadou Samassa inspiré. Avec abnégation, les Nantais, pas épargnés par les coups du sort depuis le début de la saison, débloquaient le score à huit minutes du terme, grâce à Emiliano Sala. Sur un centre appliqué d’Alcibiade, Sala armait une reprise croisée du droit au point de penalty qui filait sur la droite de Samassa (0-1, 82e). Un but capital pour offrir le premier succès du FC Nantes de l’ère Claudio Ranieri.

Dans ce qui pouvait bien ressembler à un duel de milieu de tableau, Montpelliérains et Strasbourgeois avaient à cœur d’offrir un second succès à leurs supporters. Dans cette rencontre, ce sont les Montpelliérains qui se mettaient les premiers en évidence, mais Giovanni Sio manquait de réactivité devant le but et ne parvenait pas à pousser dans le but un ballon fuyant de Mbenza (2e). Montpellier dominait les vingt premières minutes, avant de se relâcher, laissant le ballon aux Alsaciens. Idriss Saadi ne se faisait pas prier pour inscrire son premier but de la saison ! Le numéro 9 strasbourgeois venait conclure du bout du pied droit au point de penalty après un centre de Sacko (0-1, 25e). Si les Alsaciens conservaient leur avantage à la pause, leur volonté de gérer le score dès le début de la seconde période poussait les Montpelliérains à attaquer. Et à force de reculer, les Racingmen se faisaient punir sur coup de pied arrêté. Sur une déviation de la tête de Pedro Mendes sur un corner venu de la gauche, Daniel Congré, le capitaine du MHSC, surgissait et remettait les deux équipes à égalité de l’intérieur du droit en se jetant (1-1, 71e). Trois minutes plus tard, Giovanni Sio pensait donner l’avantage aux MHSC, mais l’attaquant ivoirien était signalé, à tort, en position de hors jeu. Montpellier poussait en fin de match mais Giovanni Sio, toujours, auteur d’une talonnade devant le but, voyait sa frappe filer juste à côté du but du RCS (1-1, 90+1).

Retrouvez le classement de Ligue 1 ici.

Les résultats de la soirée :

- Saint-Etienne 3 – 0 Amiens : Bamba (12e, s.p.), Dabo (40e s.p., 67e) pour Saint-Etienne.

- Nice 2 – 0 Guingamp : Plea (45e), Walter (48e) pour Nice.

- Rennes 2 – 2 Dijon : Mubele (14e, 46e) pour Rennes, Kwon (51e), Tavares (90+1 s.p.) pour Dijon.

- Montpellier 1 – 1 Strasbourg : Saadi (25e) pour Strasbourg, Congré (71e) pour Montpellier.

- Troyes 0 – 1 Nantes : Sala (82e) pour Nantes.

Commentaires

AGENDA DE LA SEMAINE AU FC AMOLLOIS