PSG, Fair-Play Financier : la mise au point musclée de Nasser Al-Khelaïfi

12 septembre 2017 - 07:16

   

Interrogé par le Telegraph, Nasser Al-Khelaïfi a répondu aux diverses attaques dont le PSG fait l'objet depuis les transferts de Neymar et Mbappé. Il se dit confiant et a même justifié les gros efforts fournis par le club cet été.



Nasser Al-Khelaïfi a répondu aux détracteurs du PSGNasser Al-Khelaïfi a répondu aux détracteurs du PSG©Maxppp

Marca était donc dans le vrai. Un peu plutôt dans la journée, la publication espagnole avait affirmé que le président parisien allait bientôt s’exprimer dans les médias pour défendre son club face à la levée de boucliers des géants européens face à la flambée des prix orchestrés par le PSG lors du mercato. Et ça n’a pas traîné, c’est le moins que l’on puisse dire car Nasser Al-Khelaïfi s’est exprimé dans les colonnes du Telegraph ce lundi après-midi. A la veille de l’entrée en lice en Ligue des Champions face au Celtic Glasgow, le patron parisien a répondu des accusations après les transferts de Neymar (222 M€) et le prêt avec option d’achat de Mbappé (prêt avec OA de 180 M€), affirmant que le club a de très bons revenus.

« Nous travaillons très dur depuis six ans pour faire grandir les revenus du club et ils ont augmenté à travers la billetterie, le sponsoring, le merchandising, les recettes de jour de match et les droits TV de 90M€ à 500M€ environ, avec des profits ces deux dernières années. Nous prévoyons de continuer à augmenter nos revenus d’entre 20 à 40%. Nous avons un an pour rentrer dans les critères du fair-play financier. Nous avons jusqu’au 30 juin 2018. Donc je le dis à tout le monde : relaxez-vous et pensez à votre projet. Nous pensons à construire le nôtre » a glissé Al-Khelaïfi, comme un clin d’œil adressé à Jean-Michel Aulas, aux dirigeants du Bayern ou à Javier Tebas, le président de LFP espagnol.

Al-Khelaïfi justifie l’investissement sur le marché des transferts

Ces derniers se sont plaints auprès de l’UEFA du non-respect supposé du PSG à l’encontre du Fair-Play financier. L’organisme européen a lui-même ouvert une enquête. Le président parisien a répondu de ces accusations mais se veut serein. « Il y a des pressions venues d’autres clubs (pour enquêter, ndlr) mais je ne pense pas que l’UEFA sera influencée par ces pressions parce qu’ils sont très professionnels et très sérieux. Pour la millième fois, je suis très confiant. Nous respectons tous les clubs et nous attendons la même chose en retour. Nous avons investi dans le Championnat de France et pour être hautement compétitif en Ligue des Champions. Nous respectons toutes les règles et tous les règlements » a-t-il poursuivi dans des propos traduits par Culture PSG.

Toujours sur le même sujet brûlant du Fair-Play financier, Al-Khelaïfi a justifié l’énorme investissement du PSG cet été sur le marché des transferts. « Aujourd’hui, l’investissement que nous avons fait est sur du long terme et je suis sûr que dans deux ou trois ans, tout le monde dira "Regardez le PSG, ils ont fait un boulot fantastique." C’est un bon deal de les avoir fait signer maintenant, parce que le coût des transferts de joueurs, les salaires aussi bien que les revenus des clubs augmentent de façon rapide dans le monde du sport et spécifiquement dans le football. Donc nous sommes très confiants et satisfaits avec les décisions que nous avons prises. » Si les grands clubs historiques veulent faire tomber le PSG, Nasser Al-Khelaïfi a lui préparé sa défense. Il en aura besoin dans ce long combat.

Commentaires

AGENDA DE LA SEMAINE AU FC AMOLLOIS