F.C Amollois : site officiel du club de foot de AMOU - footeo

OM : la réponse de Rudi Garcia à la grogne du Vélodrome

15 septembre 2017 - 09:12

   

Attendu au tournant après la défaite à domicile contre Rennes, l'OM a retrouvé le goût de la victoire face à Konyaspor. Mais ce fut difficile, dans un contexte très particulier.



Les banderoles ont fleuri dans les tribunes de l'Orange VélodromeLes banderoles ont fleuri dans les tribunes de l'Orange Vélodrome©Maxppp  

Un virage fermé, des gradins dépeuplés, une grève des supporters de 10 minutes avant un retour fracassant dans les tribunes pour exprimer leur mécontentement : l’Orange Vélodrome a été le théâtre d’une drôle de soirée jeudi soir lors de la réception de Konyaspor. La volée reçue à Monaco et la défaite à domicile contre Rennes ont tendu l’ambiance entre la direction du club et les fans olympiens, qui avaient prévenu d’une soirée agitée. Plusieurs banderoles ont touché droit au but : « vide comme les promesses de Jacques-Henri, la tactique de Rudi » à destination de Garcia, « 118 M€ pour quoi ? Qui est le boss dans ce club ? McCourt, sors tes c*** », en anglais pour bien se faire comprendre du propriétaire américain.

Dans ce contexte brûlant, les Olympiens ont éprouvé un mal fou à se montrer dangereux, au point de revenir aux vestiaires à la pause sous les sifflets et sur le score de 0-0. Le but d’Adil Rami de la tête fut donc un véritable soulagement. Voire mieux selon Rudi Garcia. « C’est la bonne réponse, une victoire, ce qu’il nous fallait, surtout dans un mini-championnat à six journées. On a gagné, c’est bien, et c’est bonifié par le match nul entre Guimaraes et Salzbourg, nous voilà en tête du groupe », a-t-il déclaré en conférence de presse après la rencontre, avant d’évoquer l’ambiance. « Ce qui compte c’est de gagner des matches et mettre les supporters derrière leur équipe, on est plus forts quand on est soutenus. »

On ne pourra pas enlever à l’entraîneur français d’avoir tenté quelque chose, avec un système en 4-2-3-1 offrant à Payet le rôle du numéro 10 et à Boubacar Kamara sa première titularisation de la saison. Sera-ce suffisant pour relever sa cote de popularité ? Au regard du spectacle proposé, pas sûr. « Il fallait jouer dans un contexte difficile, les joueurs étaient peut-être un peu crispés au début, mais il faut dégager de l’envie, c’est ce qu’ils ont fait. Maintenant il y a un match à Amiens, qui vient vite, dimanche à 15h, il faudra aller récupérer les points perdus à domicile », a-t-il glissé. Garcia et ses hommes seront désormais attendus en Ligue 1, où il faudra éviter une troisième défaite de rang.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter  

Commentaires

AGENDA DE LA SEMAINE AU FC AMOLLOIS