F.C Amollois : site officiel du club de foot de AMOU - footeo

Naples, un leader XXL qui dérange...

31 octobre 2017 - 07:20

Vainqueur de Sassuolo (3-1), le Napoli du président De Laurentiis continue d'imprimer un rythme de fou en Serie A. Mais si son équipe n'en finit plus de recevoir des éloges, le président des Partenopei se méfie. Les Napolitains jubilent en Serie ALes Napolitains jubilent en Serie A©Maxppp

Le rythme est soutenu, affolant. Grâce à son succès à domicile face à Sassuolo (3-1), le Napoli de Marek Hamsik caracole en tête de la Serie A avec 31 unités, soit dix victoires et un nul en onze rencontres. Un bilan exceptionnel, puisqu’il faut remonter jusqu’au 25 février dernier et un revers au San Paolo face à l’Atalanta (0-2) pour trouver trace d’une défaite en championnat. Invincible depuis 23 matches en Serie A. Une forme resplendissante illustrée par les prestations de son milieu de terrain reconverti en buteur : le Belge Dries Mertens (30 ans). Auteur de dix réalisations en onze rencontres de championnat, l’ancien pensionnaire du PSV vit « le meilleur moment de ma carrière »selon ses dires.

Neuvième meilleur buteur de l’histoire de son club (80 réalisations), Mertens affiche des statistiques impressionnantes. La Dernière Heure nous apprend en effet que le joueur est décisif une fois toutes les 90 minutes (80 buts et 52 passes décisives) depuis son arrivée à Naples. Mieux, depuis que Maurizio Sarri l’a repositionné dans l’axe, le Diable Rouge est décisif toutes les 67 minutes, soit mieux que tout autre avant-centre. Autant d’éléments qui font du Napoli un grand favori pour le sacre en Serie A. Mais il y a un mais. Naples sait toutefois que son bilan est également paradoxal puisque la Lazio et la Juventus ne sont qu’à trois longueurs derrière. Et ça, le président De Laurentiis le sait très bien. D’ailleurs, après la victoire des siens, le patron du Napoli en a profité pour envoyer un message cinglant à ses adversaires.

De Laurentiis tacle l’AC Milan

« Vous êtes marrant, vous parlez toujours de Scudetto. Mais il n’y a pas que ça dans la vie. Il n’y a pas que ça, il y a aussi la satisfaction d’exprimer ce que les autres peuvent nous envier quand ils disent que Naples joue le plus beau football d’Europe. Aujourd’hui, nous défendons notre place de leader pour le Napoli, mais aussi pour le sud de l’Italie. Ça vaut plus d’un Scudetto que l’on gagnera un jour ou l’autre. Mais quand nous l’aurons gagné, il faudra tourner la page et tenter de le remporter à nouveau avec notre organisation qui peut vous déranger, parce que le Sud a toujours dérangé le Nord. Maintenant qu’ils ont installé le VAR (l’arbitrage vidéo, ndlr), je ne sais pas ce qu’ils vont encore inventer pour nous mettre des obstacles vu notre capacité à pratiquer un niveau de jeu difficile à atteindre ».

Sur le qui-vive, De Laurentiis serait-il devenu un peu « parano » ? Le succès de son équipe lui donne en tout cas l’occasion de remettre en place le club que toute l’Italie voyait revenir en force, mais qui ne pointe qu’au huitième rang de Serie A : l’AC Milan.« La saison dernière, nous avons dépensé 170 M€. Cette année, beaucoup moins, mais on parle surtout de combien ont investi les autres (l’AC Milan, ndlr), ceux qui ont beaucoup investi, mais qui ont perdu 2-0. Les résultats viennent avec le temps, la continuité et le travail sérieux ». Les Rossoneri apprécieront et le choc du 18 novembre prochain s’annonce plus que prometteur !

 

Publié le : 30/10/2017 - 20 h 00

  • Matthieu Margueritte  FM

Commentaires

AGENDA DE LA SEMAINE AU FC AMOLLOIS