F.C Amollois : site officiel du club de foot de AMOU - footeo

Coupe du Monde 2018 : l’Italie tombe de haut en Suède !

11 novembre 2017 - 08:55

Très décevante et pas vraiment vernie, l'Italie a déjoué ce soir à Solna face à une valeureuse équipe de Suède qui l'a emporté 1-0 sur un tir contré par De Rossi. Le match retour à San Siro lundi s'annonce d'ores et déjà bouillant pour une équipe italienne en grande difficulté. Jakob Johansson marque un but face à l'Italie de Gigi Buffon à la Friends Arena de SolnaJakob Johansson marque un but face à l'Italie de Gigi Buffon à la Friends Arena de Solna©Maxppp

Les barrages de qualification pour le Mondial 2018, nous offrent un affrontement de choix entre la Suède et l’Italie. Deux nations de poids sur l’échiquier européen, encore plus pour l’Italie, quadruple championne du monde et dont on n’imagine pas une seule seconde qu’elle ne soit pas en Russie en juin prochain. La Suède de son côté entend bien jouer à fond son rôle d’outsider, malgré la retraite de Zlatan Ibrahimovic. Pour arracher un résultat à Solna, le sélectionneur italien ressortait l’emblématique 3-5-2 italien et sa défense de fer Chiellini, Bonucci, Barzagli. Une base solide pour une Squadra Azzura qui n’a plus disputé de barrage depuis la Coupe du Monde 1998 en France. Quant à la Suède, elle misait sur son traditionnel 4-4-2. Un schéma qui avait tant perturbé la France lors de la campagne de qualification.

Dans une Friends Arena, pleine comme un œuf et chauffée à blanc, c’est l’Italie qui a frappé la première par l’intermédiaire de Bellotti qui échoue de peu sur une tête suite à un centre superbe de Darmian de la gauche (5e). La Suède n’était pas en reste et ripostait immédiatement. Mais la frappe croisée de Toivonen échouait de peu à droite du but d’un Buffon vigilant (7e). Une entame de match trompeuse puisque les débats s’équilibraient malgré une incroyable intensité sur le terrain. Malgré tout, la Suède imprégnait son rythme et dominait territorialement sans réellement mettre en danger Gigi Buffon. Le premier fait de jeu du match intervenait à la demi-heure de jeu. Sur un tacle trop appuyé, Marco Verratti écopait d’un carton jaune. Une décision de l’arbitre qui avait pour conséquence une suspension pour le match retour en Italie. La Suède ne relâchait pas la pression et il fallait une double intervention de l’inusable Gigi Buffon devant Berg puis Toivonen pour éviter le pire à une Squadra Azzura empruntée (38e), à l’image d’un Chiellini bien plus nerveux qu’à l’accoutumée. A la mi-temps, les deux équipes rentraient au vestiaire sur un score nul et vierge.

Dès l’entame de la seconde période, la bande à Marco Verratti se montrait beaucoup plus entreprenante. Un centre d’Antonio Candreva semait la panique devant la cage d’Olsen. Le milieu de terrain à l’Inter Milan récidivait quelques instants plus tard et s’offrait une superbe frappe de l’extérieur bien boxée par Olsen (48e). La Suède souffrait et perdait dès la 55e minute sa sentinelle si précieuse dans le dispositif suédois, Albin Ekdal. Le milieu d’Hambourg cédait sa place sur blessure au milieu de l’AEK Athènes Jacob Johansson. Quelques instants plus tard, la pression augmentait d’un cran entre les deux équipes après quelques contacts houleux. Étonnamment, c’est le moment qu’a choisi la Suède pour ouvrir le score sur une frappe détournée par De Rossi de l’entrant Johansson. L’Italie était sonnée et peinait à réagir face à une équipe suédoise solide et bien en place. Mise sous pression, l’Italie réagissait par l’intermédiaire du meilleur joueur italien de la soirée Matteo Darmian. Mais la superbe frappe du latéral de Manchester United finissait sa course sur le poteau (69e). Dans la foulée, Ventura sortait alors un très décevant Marco Verratti pour faire entrer le virevoltant Lorenzo Insigne. Malgré une folle envie, rien n’y a fait et l’Italie n’a pas réussi à égaliser, malgré une ultime tentative d’Insigne dans les arrêts de jeu. Au forceps, la Suède l’emporte 1-0 devant une équipe italienne pas vraiment vernie, mais dans l’ensemble décevante. Le match retour prévu à San Siro lundi s’annonce d’ores et déjà bouillant. La Squadra Azzura devra afficher un visage bien meilleur s’il ne veut pas passer à côté de la 19ème phase finale de Coupe du monde de son histoire.

Commentaires

AGENDA DE LA SEMAINE AU FC AMOLLOIS